Kilométres, interim et indemnités.

    vendredi 14 octobre 2005, par Jimv

      Version imprimable de cet article Version imprimable

      En Interim chez ADIA, en grand déplacement, Il faudrait maintenant montrer sa carte grise, noter le nombre de kilomètres effectués, attester qu’on ne fait pas de covoiturage ...alors que l’on contrôle déjà mon adresse effective... Et puis quoi encore ?

      version originale :

      PDF - 71.4 ko
      Courrier ADIA
    •  carte grise.
      "celle avec laquelle vous vous déplacez"
      je me déplace avec ce qui est disponible. Quant à ma propre carte grise, elle fait partie de mes données personnelles.
    •  Nombre de kilomètres dans les grands déplacements.
      Ceux aussi qui m’ont permis d’aller retrouver une connaissance locale !
      Ce kilométrage demandé résulte directement des feuilles de pointages ... non ?
    •  attestation de non-covoiturage.
      Je croyais que c’était préconisé ! De toutes les manières cela relève encore de ma vie privée.

      Pardi, je refuse de répondre à ces questions avant plus d’informations d’autant que ; on peut me demander de me rendre à Lyon, à Marseille, à Pétaouchnoc ... de deux choses l’une, ou je n’y suis pas et je n’ai pas mes heures pointés par l’employeur, ou j’y suis et personne ne me demande comment j’y suis arrivé ... sauf que je me suis bien déplacé et que cela mérite une indemnité.

      Qu’en pensez-vous ?
      Qu’en pense l’URSSAF ?

    • à titre d’exemple les indemnités accordées aux intérimaires par la société Bauland TP

      PDF - 241.8 ko
      indemnités intérimaire Bauland pour 2005
        qrcode:http://jeanmichelvideau.com/?Kilometres-interim-et-indemnites
        Flasher pour voir cette page "Kilométres, interim et indemnités." sur votre mobile (explications)

        3 Messages de forum

        • Kilométres, interim et indemnités.

          3 avril 2007 20:07, par MAGDA

          Bonjour
          je trouve cela également scandaleux, bientôt il mettront une caméra pour suivre les allées et venues si çà continue !
          Pour mon cas personnel c’est aussi une grande Sté d’intérim qui aujourd’hui me fait savoir que si mon contrat d’intérim se poursuit au-dela de 3 mois dans une grande Cie d’aviation française, et bien je serais pénalisé de 15% sur le montant de mes indemnités de déplacement !!!!! comme si le propriétaire qui me loue le meublé pour que je puisse être sur place toute la semaine alors que j’habite à 500 km va me réduire le loyer de 15%....
          Le pire c’est que je ne trouve même pas de texte pouvant apporter la preuve que cette grande enseigne d’intérim est dans son tort....
          Ce sont des aberrations !!!! mais où va t-on ?
          Je pense que nous ne sommes pas uniques dans ce genre de cas !
          MAGDA

          • Bonjour
            Je suis dans le même cas.
            J’ai signé pour une longue mission d’intérim chez eurocopter, et dans leurs habitudes, les trois premiers mois de calendaires sont à 50 euros par jour, mais au dela, le montant de ces indemnités de grand déplacement sont réduits de 15 %.
            Et c’est normal pour eux, ils ont toujours fonctionné comme ça.
            J’ai donc commencé la mission en connaissance de cause.
            Le souci est qu’au début je n’avais qu’un premier contrat de 3 mois, et lors du renouvellement, ils ont décidé de me supprimer ces calendaires.
            De plus, ils ont baissé mon taux horaire initial pour lequel j’avais accepté la mission.
            Procédure en cours, je n’ai pas l’intention de me laisser faire, et s’ils maintiennet leur position, j’irai voir ailleurs.

            • Ce n’est qu’une règle d’exonération de charges par l’URSSAF.
              Pourquoi : j’en sais rien.
              "... Ces montants sont applicables pour une durée de déplacement de 3 mois continue ou discontinue.
              A compter du premier jour du 4eme mois, ces montants sont abattus de 15 %.
              Si la mission se poursuit au-delà de 24 mois et dans la limite de 4 ans les montants sont abattus de 30 % à compter du premier jour du 25ème mois."

              le texte ici : [-
              >http://www.urssaf.fr/employeurs/dos...]

              C’est une règle d’exonération de charges.
              Ca ne veut en aucun cas dire que l’on ne peut pas toucher plus !

              Sauf que la partie supérieure au plafond remontera dans la fiche de paye et sera donc imputée des cotisations urssaf et mise dans le revenu imposable ... C’est tout !

              Alors intérêts liés entre l’Urssaf et le patronat ? qu’en disent les syndicats ?

        © 2002 - 2017  jeanmichelvideau.com
        Site réalisé avec SPIP v 2.1.24
        hébergé par OUVATON hébergement coopératif
        Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site