Quais de gare pas assez larges ...

    ...ou si le cul des chevaux n’y étaient pas étrangers.

    jeudi 22 mai 2014, par Jimv

      Version imprimable de cet article Version imprimable

      C’est l’occasion de "normaliser " la distance quai-rail pour un "gabarit", et d’autres à l’avenant, non ?

      1435 mm : doit être la dimension moyenne de ...

      ... l’écartement des rails standard (elle est loin d’être générale comme pour d’autres dimensions).

      Hé bien c’est une quasi-norme, tiens-donc ?
      Dire qu’elle correspond chez son initiatrice (l’Angleterre ) à 4’ 8.5’’ n’enlève rien au trouble de ce chiffre absurde au pays qui a inventé le système "métreux" et l’ENA.

      de 4’ 8.5’’ à 4’ 9’’

      Si on compare ces 4’ 8.5’’ aux 4’ 9’’ de l’entraxe des chariots de guerre romains, ça donne le vertige.

      JPEG - 42.7 ko

      Les chariots romains circulèrent et créèrent des ornières : ces cons de militaires !.
      Tous les fabricants de chariots, dès lors, construisirent comme eux... sous peine de voir leurs essieux brisés dans ces ornières et leur vie aussi par écartèlement en place publique sous la vindicte de leurs clients simplement mécontents (et sous le contrôle de la bienveillante maréchaussée de l’époque).

      And so on jusqu’au tramway anglais qui a justement cet écartement.

      Et qui fabriquèrent les premières lignes ferroviaires ? Les compagnies de tramway !

      Il y a des choses comme ça qui se perpétuent pour des histoires d’ornières ... et d’écartèlement aussi.

    •  Pourquoi diantre les romains avaient-ils pris cette norme ?

      On n’en sait rien en fait, sauf peut-être que ces chariots étaient tirés par deux chevaux et qu’il ne fallait pas que les roues passent dans leur piétinement : pour des histoires de rapidité, sécurité et confort comme pourrait le dire divers ministres actuels.

      • Notre norme proviendrait donc des romains et de la largeur du cul des chevaux ? Il y a des chances d’autant que c’est aussi la dimension des ornières dans les voies celto-ligures ...

      Une base physiologique, une mécanique inventive, des mécanismes corporatistes, mercantiles et autres nous ont menés à ce qui devait nécessairement exister.

      Le politique s’empare du technicien ou du gestionnaire : c’est un fait.
      La vox populi s’enflamme sous le tonnerre médiatique, qu’importe :
      il faut l’utiliser pour que le politique reste Roi.

      Un longue vie au rabotage est assurée !

      • qrcode:http://jeanmichelvideau.com/?Quais-de-gare-pas-assez-larges
        Flasher pour voir cette page "Quais de gare pas assez larges ..." sur votre mobile (explications)

        Site en travaux

        Site en travaux

        Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
        © 2002 - 2017  jeanmichelvideau.com
        Site réalisé avec SPIP v 2.1.24
        hébergé par OUVATON hébergement coopératif
        Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site