comment faire un fake video

    dimanche 22 novembre 2015, par Jimv  

      Version imprimable de cet article Version imprimable

      C’est l’explication de comment il a été fait. Ce doit être transposable.
      Après un voyage mémorable au Maroc avec les Cellules Touareg (adorables) j’ai commis cette vidéo pour le site des utilisateurs des Cellules Touareg.
      C’est le conte qui est important.
      Il vaut mieux voir avant d’expliquer :

    •  Tout démarre bien sur d’une sensation relayée par une photo. Elle a touché où/et elle a fait dans notre tête une association d’idées.
      Au retour du voyage en Cellules Touareg, celle-ci de MRL m’avait frappé de ressemblance avec ce que nous utilisions comme véhicules, non ?

      Pour faire un fake il faut au moins une autre photo ! celle-ci par exemple de ViJ :

      • Comme vous le voyez si l’idée y est, il faut la travailler : comme disait Brassens "sans technique un don n’est qu’une sale manie"

      Travaillons donc !

    •  Photoshop.

      (ou tout autre logiciel de retouche d’images acceptant les calques et les transparences.)
      Toutes les images vues dans la vidéo proviennent de là.
      Elles ont été : retournées, découpées, recadrées ... en un mot "tripatouillées" dans ce logiciel.
      Comme toutes les images proviennent de ce seul fichier, elles ont toutes la même taille ce qui aide au montage .
      Chez moi ça donne un fichier de 165 Mo avec 23 calques.

      JPEG - 53.6 ko
      • Ceci étant intéressons nous au "morphing" car c’est bien l’idée première.
    •  MorphX.

      C’est un logiciel parmi d’autres il se trouve , il n’est pas forcément adapté, mais vu son faible prix !
      Dans photoshop, en jouant sur les calques visibles ou non, supérieurs ou non, nous exportons 2 images .jpg qui seront le début et la fin de notre animation. Nous les importons dans MorphX.
      Bien sur, il faut tracer les "points de ressemblance" et ça ne se ressemble pas trop (ça c’est sur !) .
      j’aime bien les deux cailloux que j’ai rajouté et qui deviennent les roues.
      Une fois fait, il faut "générer l’animation" avec les contrôles, puis l’enregistrer (c’est un .mov).

      • Ceci étant il va bien falloir écrire une histoire car sinon c’est moche, sans saveur, comme du pain grillé sans confiture , un document administratif quoi ! L’histoire je l’ai presque.

      Raconter une histoire.

      Juste le morphing, ça veut rien dire.
      Pour la "crédibilité " on se pose la question : qui pourrait faire ça dans la vraie vie ?
      A défaut j’ai trouvé que Dieu serait un bon partenaire !
      Après ça va tout seul, de conneries en conneries, on suit le fil.
      Jusqu’à la fin où il faut trouver une chute...
      ...
      Youppy ! Dieu se casse avec sa bagnole en emportant le caillou (le con), dans un paysage somptueux... vous comprenez mieux les 165 Mo de fichiers photoshop !


      • j’ai choisi keynote (sur chaque mac) pour l’écrire et le diffuser.
    •  Keynote.

      Keynote , C’est le pendant du fade PowerPoint de microchiot.
      Dans Keynote, cette histoire est racontée en six diapos : en effet tout mettre sur la même serait une "prise de tête" assurée, essayez !

      On met les images, les textes, les entrées-sorties, les transitions...
      Pour l’image de la Cellule Optima qui se déplace à la fin, j’utilise un fichier .png qui conserve les transparences.
      Puis on enregistre : Fichier/exporter vers/ quicktime .

      • Ceci étant la vidéo générée peut ne pas convenir au niveau des temps... utiliser alors Quicktime.
    •  Quicktime.

      Ici on va s’en servir pour "élaguer" dans la vidéo, pour que le son tombe bien (en particulier la dernière partie : le son devant finir naturellement avec la dernière image).
      Oui, c’est possible dans Quicktime : édition/scinder le plan.

      • Ceci étant , nous n’avons pas encore de son sur la vidéo. Tournons-nous vers Garageband , il est en français sur mon ordi.
    •  GarageBand.

      Nous avons une vidéo sans son, c’est pas bien !

      - Nous voudrions adapter la bande sonore au film.
      - Nous voudrions aussi ne mettre que des musiques libres pour ne pas nous faire allumer par les "majors".
      On va donc dans GarageBand et on y importe en premier la vidéo muette et quelques musiques (stingers de iMovie) que l’on va pouvoir travailler (coupure, niveau ...), comme çà :

      Une fois le son validé, il n’y a plus qu’à l’exporter dans la vidéo, comme çà :

    •  Il ne reste plus qu’à charger le fichier .m4v généré sur youtube.

      C’est tout !


      • Ceci étant , je vous entend venir : " Ce sont des musiques Apple, libres de droit, comment je les récupère ?". Là, c’est l’utilisation des "paquets" des applications Apple qu’il faut utiliser.
    •  "Paquets" Apple. Une application Apple, dans le dossier application, c’est une icônesur lequel on clique pour ouvrir. Ce n’est pas tout, derrière il y a bien plus.

      On va dans le dossier "application" et là on cherche par exemple "iMovie.app".
      Faire sur l’application soit un clic-droit ,soit un ctrl-clic pour voir ceci :

      Cliquer alors sur "Afficher le contenu du paquet"
      - Apparaît alors "contents" qu’il suffit de déployer.
      Mieux, ces bizarres fichiers ".caf"... on peut simplement les "draguer" vers Garageband ... c’est comme ça que j’ai fait.


      Ces explications ne vous suffisent pas : laissez un commentaire.

      • qrcode:http://jeanmichelvideau.com/?comment-faire-un-fake-video
        Flasher pour voir cette page "comment faire un fake video" sur votre mobile (explications)

        Répondre à cet article

        © 2002 - 2017  jeanmichelvideau.com
        Site réalisé avec SPIP v 2.1.24
        hébergé par OUVATON hébergement coopératif
        Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site